C’est à croire :

–  l’ordre du jour est imposé alors que le secrétaire (Eric Boulagnon, représentant FSU-SNUipp) doit être consulté pour cela

– aucun document préparatoire n’est envoyé au préalable comme il se doit

– il n’y a pas non plus de groupe de travail en amont, pour traiter des fiches RSST ou du plan de prévention départemental en l’occurrence

– les convocations arrivent trop tardivement.

Dans ces conditions, une participation sérieuse à la réunion est impossible.

C’est pourquoi vos représentants FSU, en accord avec les autres organisations syndicales ont décidé de boycotter la réunion plénière du CHSCTD prévue ce mercredi 14 novembre malgré leur attachement à cette instance si importante.

Une déclaration commune a été apportée à l’audience (voir ci-dessous).

Et quelle fut la réponse donnée par la secrétaire générale?  Report au mercredi suivant!!!!

A suivre.

Declaration Commune CHSCTD 40 du 18 11 14